La Tanzanie est réputée être un haut lieu des safaris sur le territoire africain, et même à travers le monde. En effet, ce pays possède une grande diversité de faune, entre autres, les « big five » qui sont symboles du continent africain. Il s’agit du lion, de l’éléphant, du léopard, du buffle et du rhinocéros. Cette contrée dispose également de nombreux parcs naturels riches et préservés. Ainsi, elle peut offrir diverses options pour répondre aux passions de chacun. Voici quelques activités immanquables lors d’un séjour sur les terres tanzaniennes.

Visiter des parcs naturels

Le territoire tanzanien possède environ une vingtaine de parcs et de réserves qui sont répartis sur tout le pays. Ces sites naturels offrent chacun leurs spécificités. Parmi les plus célèbres, on compte la réserve de Ngorongoro, le parc de Serengeti, le parc de Tarangire ou encore le parc du Kilimandjaro. Une promenade dans ces sites naturels promet donc un séjour riche et varié. Il faut savoir que partir à la rencontre des animaux dans les parcs naturels figure parmi les activités qui motivent les voyageurs à faire un safari en tanzanie. Cette balade est, d’ailleurs, loin d’être une simple visite de zoo. En effet, ces animaux vivent dans leur environnement naturel. Cela implique qu’ils ne sont pas enfermés et qu’ils sont libres de se déplacer à travers les régions. Mis à part les big five, les touristes y trouveront des primates, des crocodiles, des guépards, des hyènes, des chacals, des zèbres, des girafes, des impalas, etc. À titre d’information, pour réussir à observer le plus d’animaux possibles dans chaque parc, il faudra y passer plusieurs jours. Cette visite des parcs et des réserves permettent aussi de découvrir de beaux paysages avec une flore variée. Les touristes apprécieront des lacs, des rivières, des champs de culture, des monts, des collines… Pour participer à un circuit sur mesure, voir sur www.tanzanie.marcovasco.fr.

Survoler les plaines de Serengeti en montgolfière

Mis à part faire un face à face avec la faune sauvage, survoler les plaines de Serengeti en montgolfière est une autre manière de la découvrir. En effet, en prenant de la hauteur, les touristes peuvent contempler la beauté des paysages et observer les animaux du parc depuis le ciel. Cette activité lors du safari en tanzanie leur permet de voir les lions sur les rochers ou encore sur les branches d’acacias. Ces vacanciers auront aussi une vue imprenable sur les troupeaux d’éléphants, les hippopotames, les girafes, les hyènes et diverses espèces d’oiseaux. En outre, il faut savoir que ce site offre un spectacle unique au monde de la migration des gnous et des zèbres. Le parc et les zones avoisinantes comptent des millions d’herbivores au fil des saisons. Les voyageurs verront aussi les mouvements quotidiens de ces animaux tentant de s’échapper des dents de divers prédateurs comme les lions ou les crocodiles. En outre, la durée du survol est généralement d’une heure. Après cela, l’atterrissage s’effectue au cœur du bush. À la fin de ce circuit au gré des vents et du lever du soleil, un petit-déjeuner ainsi qu’un verre de champagne seront servis.

Faire l’ascension du mont Kilimandjaro

Pour enrichir le voyage, le safari en tanzanie peut être combiné avec un circuit de randonnées. Les touristes pourront, par exemple, faire l’ascension de l’un de ses sommets, dont le plus célèbre est le mont Kilimandjaro. Pour gravir ce toit d’Afrique aux neiges éternelles, il faut compter plusieurs jours de marche. Cette activité est donc réservée aux plus sportifs et reste un rêve pour certains. Elle ne peut pas être improvisée. L’une des plus belles voies pour ce circuit est le sentier Machame, un chemin assez sauvage. En empruntant cette voie, les randonneurs auront une bonne occasion de découvrir toutes les facettes du Kilimandjaro. En effet, la montée et la descente se font sur des itinéraires différents. Sur toute la durée du trek, les globe-trotters pourront donc découvrir de nouveaux paysages, notamment une forêt équatoriale, un plateau rocailleux, des paysages lunaires de Barafu, le sommet glaciaire de l’Uruhu Peak. Par ailleurs, pour explorer une flore riche, des arbres fruitiers et des cascades, il est envisageable d’emprunter la voie Marangu. La voie d’ascension Rongaï, quant à elle, offre l’occasion de rencontrer une faune sauvage.